Les 7 tendances 2020 de la sécurité privée en France





Pour aller plus loin
Pour aller plus loin
Après les bilans, l’heure est aux prévisions annuelles pour le secteur de la sécurité privée en France. À quoi va ressembler l’année 2020 pour ses acteurs ? Marché, organisation, technologies, recrutement… le point sur les grands défis à venir.

1. La concentration du secteur se poursuit

 

Le marché de la sécurité privée poursuit sa concentration autour de grands acteurs phares. En 2019 par exemple, Goron rachetait le spécialiste de la sécurité électronique A2SI . Un phénomène de concentration qui se confirme d’ailleurs dans les derniers chiffres de l’Observatoire des métiers de la prévention et de la sécurité . Selon ce baromètre annuel, sur les 3 500 entreprises recensées en France, les 39 plus grandes entités emploient, à elles seules, près de la moitié des salariés du secteur.
Même constat du côté des entreprises de services de sécurité et de défense (ESSD). « Une chose est certaine : la mutation entamée va se poursuivre. Ce mouvement pourrait déboucher sur une hyperconcentration et la constitution d’une ou deux grandes ESSD françaises dotées d’une surface financière et opérationnelle suffisante pour affronter leurs concurrents étrangers », anticipe Georges-Henri Martin-Bricet , directeur du développement de l’Ecole supérieure de la sûreté des entreprises (ESSE).

Mardi 7 Janvier 2020
Groupe Goron